Les 115 îles composant l'archipel des Seychelles sont divisées en deux catégories distinctes.  Les îles granitiques, dites îles intérieures, sont situées principalement sur le plateau peu profond des Seychelles, à 4° de latitude au sud de l'équateur et se trouvent à environ 1800 kilomètres de distance de la côte Est de l'Afrique tandis que les bancs de sable, les atolls et les îles coralliennes, dites îles extérieures, se localisent principalement au delà du plateau jusqu'à 10° de latitude Sud de l'équateur.
Les îles intérieures, géographiquement regroupées autour des îles de Mahé, Praslin et La Digue, constituent le centre économique et touristique des Seychelles.  Ces trois îles concentrent la grande majorité des facilités, des logements et de la population de l'archipel.  Sur les 43 îles intérieures, 41 sont de nature granitique, et 2 de nature corallienne.
Ces îles extérieures, situées au delà du plateau des Seychelles et au nombre de 72, composées de bancs de sable ou d'atolls coralliens, se répartissent en cinq groupes: les Amirantes situé à 230 km de Mahé, le groupe Corallien Austral, le groupe Alphonse, le groupe Farquhar et le groupe d'Aldabra qui se situe à 1150km environ de Mahé. Moins visitées que leurs cousines granitiques en raison de leur éloignement géographique, ces mondes miniatures originels ont l'avantage d'offrir des habitats intacts pour beaucoup d'espèces de la faune locale.

Le site officiel du tourisme : http://www.seychelles.com/fr/about_seychelles/index.php


Quelques photos :


 

Quelques considérations toutes personnelles !

Ces îles ne connaissent jamais les cyclones et bénéficient de températures agréables toute l'année. Leurs principales ressources sont l'industrie du tourisme ainsi que la pêche industrielle. La flore y est exubérante, la faune marine, à découvrir avec masque, tuba et palmes, y est de toute beauté, surtout près des amas rocheux. Les plages parmi les plus belles au monde, et ce n'est pas usurpé, offrent parfois le spectacle surprenant de tapis de dizaines de raies survolées par de petits requins.

Les seychellois sont affables mais semblent gagnés par la "maladie du tourisme" qui artificialise leurs comportements, c'est dommage. J'ai d'ailleurs étais fort déçu par le comportement d'une compagnie de taxi/chars à boeufs fort peu respectueuse de ses engagements, ce qui a nuit fortement à la découverte de La Digue. Ceci étant, les restaurants, petits ou grands, offrent d'excellents poissons frais cuisinés à la seychelloise, de même que les skippers menant sur les petites îles environnantes. Un trait social un peu spécial : peu de couples sont mariés et les seychelloises sont de redoutables "chasseuses", la gente féminine étant très supérieure en nombre aux messieurs.

C'est certain, j'y retournerais car je n'ai apperçue que 4 des 43 îles intérieures !